Watchmen #6 - Ozymandias - Alan Moore, Dave Gibbons (1987)

Publié le par Paul B.


On quitte New York (il vaut mieux de toute manière) pour l'Antarctique, ses chats sauvages, ses palmiers gelés. La fin du monde approche.

Une minute avant minuit sur l'horloge de l'apocalypse nucléaire

séquences importantes
- le parcours iniatique de Veidt autour de la quête d'alexandre le grand
- la disparition du vivarium, écho de l'apocalypse
- la confrontation finale en parallèle aux derniers instants de la moitié de la population de New York
- la mort de 3 millions d'habitants donc, en 6 pages qui sont, pour moi, à classer parmi les chefs d'oeuvre absolue de la bd qui se concluent sur le "minuit" du Dr Manhattan.
- comment Veidt arrête une balle en une case à la fois ultra statique et ultra dynamique
- Rorshach qui termine en tâche rouge sur banquise blanche
- le Happy End qui ressemble à tout sauf à un Happy End










Publié dans monde américain

Commenter cet article

Lou 22/11/2009 23:49


ah Watchmen, un chef d'oeuvre de la bande dessinée...il y a tellement de petites choses qu'on ne voit pas forcement aux premiers coups d'oeil, mais apres plusieures relectures on rélise bien la
maitrise de Moore dans la mise en scene...Notement avec le personnage de Rorschach..tout ces clins d'oeil aux formes de son masque dans differentes cases, à son identité révélée dès la première
page...et le debut de l'histoire qui se boucle sur la fin (le smiley)...du grand art...il y aurait tellement à dire...