The Bottomless Belly Button (nombril sans fond) - Dash Shawn (2008)

Publié le par Paul B.


On continue la série des chroniques en retard... (et vue toutes les bonnes choses que j'ai lu récemment ca ne va pas s'arranger). En même temps, si je veux être au point pour le top bd des blogueurs de décembre ! mais Yaneck aura t'il le temps de nous le mitonner entre Noël et jour de l'An... ? Bref, venons en au sujet principal : à savoir : le nombril sans fond de Dash Shawn. Un gros roman graphique de 700 pages et plus. "Analyse" d'une famille... type "famille je vous aime", mais sans gros "coup de gueule" ni révélations fracassantes, ni effusion de joie / pleurs ; comme une chirurgie, assez froide, précise, méticuleuse. A l'occasion de l'annonce du divorce -inattendu- des parents, les trois enfants d'une famille sont réunis dans leur maison au bord de la plage. L'occasion de dessiner les multiples liens (absence de liens surtout...) entre la fratrie, la belle-soeur, les enfants. Le point sur des relations parfois superficielles, tendues, des protagonistes qui passent une partie de leur temps à s'éviter. Le moment d'établir des liens "transverses" entre frère et nièce, belle-fille et soeur du mari etc.  Avec en arrière-fond le divorce des parents, comme révélateur d'un malaise en filigrane, plus ou moins avoué, plus ou moins assumé. Une tonalité globale assez "triste". Un développement scénaristique fleuve bien mené. Bon n'y voyez pas un message sublimal à la veille de Noël, moment où les tensions familiales peuvent ressortir ! Concernant le trait, j'ai personnellement beaucoup accroché à ces lignes simples, à la description attentive des instants, à des dialogues pas envahissants qui laissent place à l'expression graphique. Une jolie découverte pour ma part, mais pas sûr que tout le monde soit conquis par ce récit particulier.


pour en savoir plus http://www.dashshaw.com/




Publié dans monde américain

Commenter cet article