Dungeon Quest #1 - Joe Daly (2009 us, 2010 fr)

Publié le par Paul B.

P1110778

Cet album de Joe Daly, un auteur sud-africain, est un vrai ovni, qu'on pourrait vite avoir tendance à jeter dans la case "inclassable délirant sans intérêt", mais qui sait pourtant faire son effet. En deux mots, nous avons affaire à de l'heroic fantasy (chez l'Association, c'est tout un programme...) dans l'époque moderne : ou plutôt un espèce de croisement hybride entre notre monde de tous les jours et les jeux en réseaux. Cet hybride est animé par la verve de Joe Daly, qu'on croirait volontier sous acide. Tous les codes de l'heroic fantasy sont respectés pour être dynamités : la quête, les objets et costumes, les fiches personnages (points d'expérience etc), les différents rôles dans une équipe, les monstres à affronter (des squelettes de pirates), les vendeurs d'objets (ici un hippy défoncé), les objets magiques (un étui pénien si mes souvenirs sont bons...). Les dialogues sont complètement barges (vulgaires, parfois verbeux), les événements relativement délirants, le nom des personnages... est à la hauteur du reste (Millenium Boy, Lash Penis, Nerdgirl).

Sous cette apparence de n'importe quoi, on sent pourtant un auteur qui maîtrise complètement son scénario, les images qu'il fait germer, et le graphisme (certaines pages sont remarquables). Difficile d'avoir un avis sur cette bd (et son intérêt), mais elle sait marquer les esprits : la scène de guérison où un des héros plonge dans un bassin et finit par rencontrer Jésus et Jean-Baptiste est, je ne sais pas trop pourquoi, époustouflante, voire 'poétique' ou lyrique. L'album entier est d'ailleurs sous-tendu par un espèce de puissant souffle 'poétique' ou plutôt psychédélique, qui le transforme en un objet très différent d'une simple parodie d'heroic fantasy.

Un auteur qu'il me faudra explorer plus en essayant de trouver Scrublands, The Red Monkey ou la suite de Dungeon Quest, aussi à l'association.

P1110779

P1110780

P1110781

P1110782

P1110783

P1110785

P1110784

 

Publié dans monde américain

Commenter cet article