Dardevil #4 - Bendis et Maleev (2001,2002 us)

Publié le par Paul B.

P1110641


Il y a quelques jours, je m'intéressais au Dardevil de Miller, datant des années 80. Hop, faisons un grand bond dans le temps jusqu'a 2001 pour s'intéresser à Dardevil par Brian M. Bendis et Alex Maleev. Ces deux auteurs ont aussi su donner un souffle nouveau à la série, dans une moindre mesure que la fraîcheur de Miller, mais dans un registre sombre accompagné d'un dessin dense. Ce Dardevil remplit toutes ses promesses, et atteint le niveau d'un bon comic.


Scénariste et dessinateur se complètent bien. Le scénario est bien mené et est original - on s'attaque à l'identité secrète de Dardevil, ie l'avocat Matt Murdock. Certaines scènes sont particulièrement soignées : les premières scènes, la réaction de Vanessa face aux événements qui frappent le Caid (et sa froideur cruelle), la rencontre entre le Caid, devenu aveugle depuis un épisode que je n'ai pas lu, et Dardevil, le tout dans une obscurité bienvenue, la rencontre entre Vanessa et son fils. Rien d'extraordinaire non plus en terme de construction scénartistique (peu d'éléments vraiment originaux sont introduits), mais cela reste de très bonne facture. Quant au dessin, il adopte un bon rythme en devenant brutalement puissant dans certaines cases, et en plongeant souvent le spectateur dans une ambiance de brouillard, comme si un smog persistant s'étendait sur la ville. Là encore, on est encore un peu éloigné de l'efficacité du découpage de Miller. En tout cas, un bon démarrage pour ces épisodes.


Pour info, j'avais aussi chroniqué le 14 et 15, qui ne sont plus de Bendis et Maleev mais de Brubaker et Lark.

 

P1110638

 

P1110640

 

P1110637

 

P1110639

Publié dans monde américain

Commenter cet article