Appartement 23 - Michel Alzéal (2007)

Publié le par Paul B.

P1120086

Le dessin m'a attiré pour cette BD (comme souvent) : l'intérieur est à la hauteur de cette couverture au regard perdu. Il est noir et gris à souhait pour coller à cette histoire triste. Suite à la perte d'un proche, le héros s'enferme dans une phase de dépression et ne quitte pas son appartement. Des maladresses quand même dans l'histoire, l'énième preuve que les bons scénaristes sont les perles rares : pourquoi le héros devient-il si malade de la perte de son ami ? pourquoi ses proches sont absents ou inefficaces (la grand-mère) ? Comme dans toute BD 'réaliste', des répliques sonnent faux, l'humour vient parfois de manière un peu incongru. L'histoire se dénoue sans transition. Certains points sont classiques (le héros remotivée par la jolie voisine...). Je ne veux pas être trop négatif. D'ailleurs, je chronique uniquement des BD qui m'ont frappé, marqué, qui sont restées dans ma mémoire, alors même quand je suis un peu méchant parfois, si la BD est ici c'est qu'elle a 'quelque chose'. Voici un point très positif : une très belle scène de lever de soleil à la fin de l'album, mais je n'en dit pas plus.

P1120087

P1120089

Publié dans monde européen

Commenter cet article