L'accablante apathie des dimanches à rosbif - Vassant et Larher (2008)

Publié le par Paul B.


L'accablante apathie des dimanches à rosbif - Sébastien Vassant et Gilles Larher (2008) Je ne me rappelle plus si l'on a bcp, ou au contraire trop peu, parlé de "l'accablante apathie des dimanches à rosbifs" (titre très raccoleur). La bd vaut le détour pour un certain nombre d'éléments. Le thème de départ est risqué, "manque" d'originalité : l'histoire d'un homme qui sait qu'il va mourir (maladie) et prépare sa fin, sa sortie de scène. Bon, ce genre de thème ca me ferait plutôt fuir, compte tenu de la difficulté de traiter d'un sujet si difficile, et en même temps si "banal". Vassant et Larher s'en sorte très très honorablement grâce au contexte : le personnage principal est un comique professionnel, adepte du one-man show, trentenaire (?), sans trop d'histoires, attachant mais pas trop ; entouré d'une galerie de proches savoureux (la psy, la manager, l'ami jipé, les parents etc.). La lutte contre la maladie n'est pas la question (d'ailleurs de lutte il n'y en a pas), mais plutôt l'acceptation du fait, la manière d'en parler à ses proches, et comment sauver la face, si je puis, en plannifiant au mieux la fin (les termes sont durs, mais le personnage principal théatralise ses dernières semaines pour résoudre ses conflits intérieurs). Le tout est servi par un nombre conséquent de pages qui permet pleinement de développer l'histoire, un dessin délicat, sans pathos, réaliste ; une narration qui échappe aux écueils habituels ; une description psychologique assez poussée du personnage principal. De solides éléments donc.



Publié dans monde européen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

morue la fée 01/03/2010 09:56


je me suis réellement posée la question de savoir s'il y avait une base autobiographique (ou biographique) à cette BD. Je trouve aussi que la situation est réellement retransmise avec justesse. Une
belle prouesse