The End of the Century Club - Ilya (Ed Hillyer)

Publié le par Paul B.


The End of the Century Club dessiné par l'anglais Ed Hillyer alias Ilya a été publiée en France en 1998, et je l'ai lu il y a fort longtemps quand j'étais "petit" (et c'était bien trash ce que je le lisais à cet âge ! je comprenais pas tout les refs. d'ailleurs), je l'ai repris il y a peu avec un vague très bon souvenir dessus. Et la surprise de la redécouverte a été conforme au souvenir, j'aime bcp cet album ! Dommage que l'histoire amorcée ne peux pas être suivie : apparemment, il n'y a pas eu de suite, du moins en français, d'après mes sources, à la bd. L'auteur Ed Hillyer né en 1963 fait partie d'une scène britannique talentueuse, assez restreinte d'après ce que j'ai pu comprendre (envahie par les comics), et a publié d'autres ouvrages et a été le directeur de publication d'une anthologie de manga (Mammoth Best New Manga vers 2006). Dommage que cette scène et lui ne soit pas plus connus en France, du moins je n'en ai plus jamais entendu parler des britanniques, mis à part Alan Moore (si vous connaissez la bd britannique, laissez un com dessus :))

Pour notre ouvrage, style graphique impeccable en noir et blanc contrasté, qui n'a pas vieilli d'une ride, au service d'une histoire tout aussi d'actualité : un futur proche, ou qui aurait mal tourné, peu avant l'an 2000, où le service publique a disparu, remplacé par des polices privées se disputant les contrats, des services médicaux qui commencent d'abord à vous demandez votre carte de crédit avant de vous soigner, un état absent, et dans tout ça, des jeunes qui résistent, du moins, font ce qui peuvent, dans un univers où tout les lieux qui peuvent leur être dédié (salle de concert, boîte, maisons associatives) ont été fermés. Sur ce décor un peu sombre, pas question d'une démonstration déprimante, puisque c'est l'énergie et l'humour qui l'emportent sur tout et on suit les péripéties d'un petit groupe de jeunes aux caractères bien trempés qui tentent de monter une boîte dans un vieux pub. A travers eux, les comportements sociaux anglais, les rapports des communautés, sont aussi abordés. Si vous trouvez cet album dans les médiathèques et bibliothèques, n'hésitez pas ! et si vous avez des infos complémentaires sur son dessinateur, c'est gentil si vous me les communiquiez par mail. On partira sous les latitudes tropicales pour le prochain post à venir.   

















Publié dans monde européen

Commenter cet article