Heavy Liquid - Paul Pope

Publié le par Paul B.


Je présente Paul Pope ou pas ? Si vous suivez ce site, vous en avez déjà entendu parler ! Sinon, c'est un auteur d'origine américaine très talentueux dans tous les domaines des bulles graphiques -dessin, scénario, couleur-, ce qui est assez rare. Il a son blog dans les liens et c'est un des rares auteurs américains que je connaisse, avec Craig Thompson, Charles Burns, Kazu Kibuishi ou Aaron McGruder. J'ai pu lire Escapo et One-trick ripoff et ai déjà consacré un article à son blog et à Escapo, mais je ne peux pas résister à vous parler de Heavy Liquid tant ce fut un réel plaisir de le lire.

Le lecteur est projeté dans un futur de 2070 qui -invasion des nouvelles technologies, New york - Paris en 30 minutes et grisaille mis à part- n'est pas si étranger à notre présent que cela, à suivre les péripéties de "S" chargé par un collectionneur un peu barge de retrouve une artiste pour lui modeler une sculpture unique en heavy liquid, ce métal étrange, corrosif, et qui vient d'on ne sait où et qui s'arrache entre gangsters, aux propriétés étranges. Mais à côté de cette utilisation, notre héros a découvert qu'on pouvait aussi s'en servir comme drogue plus efficace que le LSD et le voilà rapidement addicte :D. Voilà pour le synopsis, je n'en dit pas plus. L'histoire, bien construite et haletante, se relit à volonté et se termine de manière inattendue et apaisée pour ce polar dans un train TGV filant entre Prague et Rome, parfait à adapter au cinéma. Les situations sont inattendues, avec un soupçon de folie parfois, qui n'est pas sans faire penser à certains passage de Minority Report. Les personnages sont attachants et humains à souhaits et les dialogues maîtrisés, le graphisme et le découpage conforme au style de paul pope, et les couleurs minimalistes suffisent à tout créer : rose triste pour les intérieurs, gris mystérieux pour les extérieurs et au final un bleu sombre qui s'immisce discrètement. Une référence d'étude pour un petit débutant en graphisme ! Bonne lecture !













Publié dans monde américain

Commenter cet article